Sensations dans le Verdon

Faites Le plein !

Dès la sortie de l’autoroute A51 à hauteur de Manosque, vous êtes pris au vif par l’atmosphère du Verdon : routes sinueuses et virevoltantes, paysages de blé, de lavande et l’appel omniprésent de l’eau grâce aux fontaines aperçues dans chaque village traversé comme celui de Gréoux-les-Bains.

Dès les premiers instants, c’est le plein de sensations, faufilez-vous à travers le plateau de Valensole pour vous rendre à Moustiers-Sainte-Marie, cité de la Faïence classée parmi les « Plus beaux villages de France ».

Il est encore tôt, la chaleur est douce et ce petit village fondé à la sueur des fronts d’une colonie de moines au Vème siècle s’éveille doucement. Votre regard s’affaire à 360° ! Après la vue panoramique saisissante sur la vallée, vous opérez une rotation à 180° pour vous émerveiller de la montagne de roche surplombant le village et réajustez le focus dans les ruelles pour vous laisser immerger par la fraîcheur des fontaines et des lavoirs, les couleurs vives « pêches » des maisons et cette simplicité de la vie de village aux premières heures de la matinée.

En milieu de matinée, reprenez la route de Moustiers vers le sud, longeant le lac de Sainte-Croix, vers Allemagne-en-Provence, direction la Maison des produits du Pays de Verdon pour découvrir les « arts-de-faire » locaux. Terrine aux Herbes de Provence, confiture de Melon-Pastis, poteries, huiles essentielles de lavande… les artisans locaux ont transformé le terroir en or ! Et hop ! C’est parti pour un pique-nique improvisé à déguster aux abords du lac de Quinson dans la quiétude et l’authenticité des lieux. Ce dernier, plus confidentiel que le lac de Sainte-Croix, participe aux bijoux du territoire. Une fois vos papilles émoustillées à la faveur du terroir local, offrez-vous une petite sieste bercée par le clapotis de l’eau et le chant des cigales.

Dans l’après-midi, vous décidez d’explorer le lac de l’intérieur : rendez-vous à la base nautique d’Aquattitude, sautez dans un canoë et après quelques coups de pagaie, vous voilà dans les basses gorges du Verdon. Au cœur des gorges, les pieds en éventail sur l’avant du canoë, la pagaie au repos et la tête vers le ciel posée sur le bidon étanche, laissez-vous dériver et envahir par la magie des gorges, le bout des doigts effleurant doucement une eau transparente et revigorante.

C’est la fin de la journée, le Verdon vous a saisi et vous a fait vivre une expérience inattendue. Le Verdon ne vous a pas tout dévoilé et cache d’autres pépites, à découvrir lors d’un prochain voyage, qui sait…