Un printemps chaud en Provence-Alpes-Côte d’Azur

Les professionnels du tourisme de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur retrouvent le sourire. Après un printemps et un été 2016 difficiles, les touristes reprennent depuis fin 2016 le chemin de la Provence, des Alpes du Sud et de la Côte d’Azur.

Les ponts de mai-juin (week-end de trois jours pour le 1er mai, trois jour pour le 8 mai, quatre jours pour l’Ascension et trois jours pour Pentecôte) lancent la saison 2017. Le calendrier n’a pas été aussi favorable depuis plus de dix ans. La multiplication des ponts amplifie le rebond de l’activité touristique déjà entamé en avril selon le baromètre CRT Provence-Alpes-Côte d’Azur/Novamétrie réalisé auprès d’un échantillon représentatif des secteurs d’activité du tourisme régional. L’enquête enregistre en avril 2017 +16% de fréquentation par rapport à avril 2016 et un taux d’occupation des hébergements qui passe de 39% en avril 2016 à 51% en avril 2017. Le littoral a particulièrement attiré les touristes, notamment les étrangers, grâce à un calendrier plus favorable et à un ensoleillement généreux.

Pour mai et juin 2017, les deux tiers des professionnels anticipent une poursuite de cette croissance de la fréquentation. 64% des acteurs du tourisme de Provence-Alpes-Côte d’Azur se déclarent optimistes pour les mois de mai et juin 2017, contre 57% en 2016. Les prévisions positives de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur sont également supérieures à l’indicateur national qui indique un taux de professionnels optimistes de 61%. La barre des 14 millions de nuitées en Provence-Alpes-Côte d’Azur sera peut-être franchie en mai, avec 3,1 millions de nuitées pour le seul week-end de l’Ascension et 2,1 millions de nuitées pour Pentecôte.

Ces week-ends de printemps pèsent lourd dans les comptes des professionnels du tourisme. Car les évolutions de fréquentation varient énormément d’un printemps à l’autre. Les quelques pourcentages de chiffre d’affaires, qui différencient une année médiocre d’un bon cru, se gagnent donc en partie à l’occasion des ponts d’avril, mai et juin.

Consultez la note de conjoncture du mois de mai

Enregistrer

Cette entrée a été publiée dans . Marquer le permalien .