Massif de la Sainte-Baume

En provençal, grotte se dit « baume », d’où le nom de ce massif, lieu de légende abritant une forêt majestueuse et la grotte où Marie Madeleine aurait trouvé refuge. Longue crête parsemée de pics, la Sainte-Baume surplombe la Méditerranée et reste un haut-lieu de pèlerinage, intégrée au réseau des Villes sanctuaires de France, qui abrite la grotte de Marie Madeleine ainsi que le 3e tombeau de la Chrétienté en la Basilique de Saint-Maximin.

Amoureux en quête de nature, de loisirs et d’histoire, la Sainte-Baume, ses grands espaces, ses forêts, ses glacières, ses castrums, ses villages perchés et ses innombrables vestiges.

Parc naturel régional de la Sainte-Baume

La Sainte-Baume, plus précisément le pic de Bertagne, est le point culminant. Selon la tradition Marie-Madeleine, disciple de Jésus, aurait passé les trente-trois dernières années de sa vie dans une baume (grotte) sur les flancs du massif. Et les anges l’auraient élevée sept fois par jour de la grotte jusqu’à la crête pour prier. La chapelle Saint-Pilon a été construite à cet endroit, à 994 m d’altitude : la grotte comme la chapelle sont depuis le Ve s. des lieux de pèlerinage. Les moines de l’abbaye de Saint-Victor de Marseille, puis les Dominicains, y fondèrent un prieuré, puis un couvent. Ce succès valut au prieuré la protection de ses « solitudes boisées ». Ainsi, les arbres ne furent pas coupés.

Si le versant sud porte une garrigue touffue, le versant nord de la falaise calcaire abrupte de cent mètres abrite une forêt domaniale d’hêtres et d’ifs centenaires.

La Sainte-Baume est aussi le château d’eau de la Basse Provence en donnant naissance à huit sources. A 40 km à l’est de Marseille, 22 km de la côte méditerranéenne, 30 kms d’Aix, ce Parc naturel régional est un vrai poumon vert pour les habitants.

Office de tourisme de la Provence Verte
+33 (0)4 94 72 04 21
www.la-provence-verte.net

Office de tourisme Provence Sud Sainte-Baume
www.provence-sud-sainte-baume.com