Les parfums de Grasse

Grasse, capitale mondiale du parfum

« Il y a une évidence du parfum qui est plus convaincante que les mots, que l’apparence visuelle, que le sentiment et que la volonté. L’évidence du parfum possède une conviction irrésistible, elle pénètre en nous comme dans nos poumons l’air que nous respirons, elle nous emplit, nous remplit complètement, il n’y a pas moyen de se défendre contre elle. »
Patrick Süskind. Le Parfum.

Imaginez des champs de roses, des champs de jasmins ou de violettes à perte de vue ! Saisissement des couleurs et de la lumière. Maintenant fermez les yeux… et respirez !

Grâce à son climat, notre région offre à chaque saison son lot de fleurs, d’arbres ou de plantes aromatiques qui embaument. Les violettes et le mimosa en hiver, les roses et le jasmin au printemps, la lavande en été et bien d’autres essences encore, telles la sauge, le pin, l’oranger, la verveine ou le thym… il suffit de se promener les narines et le cœur grand ouvert pour cueillir au passage leurs suaves odeurs.

Terre généreuse, bénéficiant d’un microclimat exceptionnel et d’une conjoncture géographique et historique propice, le pays de Grasse dans les AlpesMaritimes, est devenu une référence dans ce domaine. C’est au départ en tannant des peaux (qu’il fallait débarrasser de leur odeur en les parfumant), puis en fabriquant des gants parfumés, que la ville de Grasse s’oriente vers la parfumerie. Réunissant de nombreux atouts (variété importante de plantes, ouverture sur l’Orient grâce aux grands ports comme Marseille, débouchés commerciaux assurés…), elle devient au début du siècle dernier, la capitale mondiale du parfum. Aujourd’hui, Grasse demeure un lieu très actif, toujours à la pointe dans la recherche de matières premières naturelles qui sont à l’origine des subtiles fragances.

Procédé de fabrication

On peut extraire le parfum des fleurs de multiples façons :
Par distillation, au moyen d’alambics comme pour la fabrication de l’alcool, par enfleurage, procédé qui consiste à faire la décoction de fleurs en les posant sur un corps gras qui en absorbe le parfum et qui est ensuite dissout dans de l’alcool.
Par extraction en faisant macérer les fleurs dans des solvants, qui une fois évaporés laissent la concrète, un mélange de cire et de parfum. L’absolu, obtenu à partir de la concrète représente 40% de son volume et la dernière étape de l’extraction.

Aujourd’hui on utilise des procédés révolutionnaires pour arriver à capter des composants volatiles d’une extrême finesse. Chaque parfum est composé d’une quantité impressionnante d’éléments eux-mêmes riches d’une infinie variété de molécules porteuses de messages olfactifs.

Les parfumeries

Les établissements prestigieux de la Côte d’Azur proposent des visites guidées. Vous découvrirez les différents modes de fabrication des parfums à travers le temps, les essences des plus grands parfumeurs ainsi qu’une très belle collection de flacons anciens.

Les entreprises se sont orientées vers la fabrication de la matière première (les composants de parfum) et des arômes alimentaires, certaines grandes parfumeries, telles que Fragonard, Galimard ou Molinard perpétuent la tradition. Visiter un de ces lieux magiques est une expérience qu’il ne faut manquer à aucun prix. On y explique en détail les différents modes d’extraction des subtiles fragances de fleurs, le travail extraordinaire et pointilleux des « nez », ces hommes et femmes qui jonglent avec la mémoire de près de 1500 composants pour créer de véritables œuvres d’art qui feront ensuite le tour du monde.

Parfumerie Fragonard
20 bd Fragonard – Grasse
T/ +33 (0)4 93 36 44 65
www.fragonard.com
Parfumerie Galimard
73 route de Cannes – Grasse
T/ +33 (0)4 93 09 20 00
www.galimard.com
Parfumerie Molinard
60 Bd Victor Hugo – Grasse
T/ +33 (0)4 93 36 01 62
www.molinard.com