Consommation et dépenses touristiques

Consommation et dépenses touristiques

Au niveau national

Avec 79,1 millions d’arrivées de touristes étrangers en 2006, la consommation touristique et para-touristique intérieure de la France représente 112,2 milliards d’euros en 2006, soit l’équivalent de 6,3 % du PIB. La France apparaît comme la première destination touristique mondiale, devant l’Espagne (58,5 millions), les États-Unis (51,1 millions), la Chine (49,6 millions) et l’Italie (41,1 millions).

La situation géographique de la France entraîne cependant un grand nombre de courts séjours de transit, ce qui explique qu’en termes de recettes touristiques, la France se classe au 3ème rang mondial, derrière les États-Unis et l’Espagne.

En outre, le tourisme représente le deuxième poste excédentaire de la balance des paiements française, avec un excédent de plus de 9,8 milliards d’euros en 2004, derrière l’automobile et devant les industries agroalimentaires.

Au niveau régional

En moyenne, un touriste en région Provence-Alpes-Côte d’Azur dépensera 64 € par jour et par personne soit une consommation touristique régionale estimée à près de 14 milliards d’euros.

Attention : Il ne faut pas confondre consommation touristique directe générée et chiffre d’affaire du tourisme. La consommation touristique générée en Provence-Alpes-Côte d’Azur est estimée à partir de la dépense journalière par personne sur l’ensemble de la période observée (hormis la dépense du voyage aller-retour pour se rendre dans la région), alors que le chiffre d’affaires du tourisme représente l’ensemble des recettes réalisées par les entreprises liées à l’activité touristique.

Des écarts notables selon les profils de clientèles se retrouvent en matière de dépenses. La clientèle française qui a recours de manière plus marquée à l’hébergement non marchand présente une dépense moyenne par jour et par personne une fois et demie fois moins élevée que la clientèle étrangère qui séjourne en hébergement marchand (majoritairement à l’hôtel).

Le principal poste de dépense est la restauration avec près de 30% des dépenses du séjour liées à ce poste. Viennent ensuite les dépenses d’hébergement (26%).

Dépense et consommation touristique régionale

Cette entrée a été publiée dans . Marquer le permalien .