Bilan saison estivale 2016

Une saison en demi-teinte

Le premier bilan de fréquentation de la saison estivale 2016 reste satisfaisant pour 72% des professionnels de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur interrogés, mais la tendance d’évolution est globalement à la baisse et les professionnels montrent leurs inquiétudes sur leur activité pour la suite.

Les attentats à Paris fin 2015, avaient hélas donné le ton en impactant durablement la fréquentation touristique internationale à Paris. Ceux de Nice, le 14 juillet, puis de Saint-Etienne-du-Rouvray le 26 juillet, ont renforcé l’image d’insécurité de la France et ont eu raison de la bonne dynamique de la fréquentation des clientèles internationales en Provence-Alpes-Côte d’Azur plus particulièrement dans le secteur hôtelier (moyen et haut de gamme) et dans les villes de la région.

Le bilan n’est pas totalement négatif pour tous les territoires et tous les secteurs d’activité : l’Euro 2016, la bonne météo du sud de la France, la présence des clientèles françaises et de clientèles européennes, fidèles notamment sur le littoral, ont permis de maintenir la fréquentation. Les croisières, la location de vacances, les festivals du mois de juillet enregistrent des résultats satisfaisants.

La consommation et le chiffre d’affaires sont jugés à la baisse par les professionnels. Les contraintes sur le pouvoir d’achat des clientèles, l’annulation de manifestations et festivités de l’été pour des raisons de sécurité, les efforts consentis sur les prix, n’ont pas permis d’accroître la consommation touristique.

Les perspectives pour la fin de la saison estivale sont dans la même tendance que le bilan de saison : satisfaisantes au niveau régional, surtout pour l’espace balnéaire, mais plus incertaines pour l’espace urbain.

⇒ Consultez le document de présentation du bilan estival 2016

Laisser un commentaire