Les Gorges du Verdon

Le Verdon : entre Spectacle et émotions

« Rien de plus romantique que le mélange de ces rochers et de ces abîmes, de ces eaux vertes et de ces ombres pourpres, de ce ciel semblable à la mer homérique et de ce vent qui parle avec la voix des dieux morts. » disait Giono des gorges du Verdon, ce canyon provençal au milieu d’un paysage dantesque.

Frontière naturelle entre le Var et les Alpes-de-Haute Provence, cette faille spectaculaire, pourtant dix-sept fois plus petite que le Colorado est considérée comme un des sites naturels majeurs d’Europe.

Ici, on touche au mythe ! Car il s’agit bien d’un joyau naturel, une émeraude sertie au cœur du Parc naturel régional du Verdon. Ce site exceptionnel possède un environnement digne de sa beauté ! On y dénombre une flore riche de plus de 1500 espèces et la quasi-totalité des espèces de rapaces de France !

Pour que ces paysages spectaculaires et leurs richesses nous soient accessibles aujourd’hui, il aura fallu la première exploration complète du grand canyon par Edouard Alfred Martel en 1905. Un des plus beaux sentiers de randonnée lui doit d’ailleurs son nom, le sentier Martel au départ du petit village de La Palud.

Ici, le randonneur peut compter sur un spectacle sublime. Des petits villages accrochés sur les hauteurs au nom plus ou moins connu, comme Moustiers-Sainte-Marie recèlent d’histoires à se faire conter.

Charnière entre la zone provençale et les premières hauteurs alpines, le paysage qui se déploie progressivement autour des sites embrasse tout l’environnement des célèbres gorges : la Vallée du Verdon, le Galetas et le lac de Sainte-Croix à l’extrémité ouest du grand canyon, plus loin le non moins célèbre plateau de Valensole et son étendue de lavande.

Se retrouver face à l’un des lacs aux eaux turquoises, calmement étalé entre le plateau de Valensole et les montagnes environnantes est un pur bonheur. Décidemment la nature semble avoir bien gâtée la région.

Un peu plus bas vers le sud, Quinson et son musée de la préhistoire retrace l’histoire de l’implantation humaine dans la région grâce à une collection de fouilles effectuées depuis un demi siècle autour de ces grottes. Tout près se trouve le dernier lac, celui d’Esparron-sur-Verdon.

Au sud des gorges commence le domaine de la basse Provence avec un relief plus doux, une ambiance méditerranéenne plus sèche aux senteurs de garrigues.

Vous êtes toujours en Provence !

Quelques activités et lieux à découvrir

Les gorges du Verdon se découvrent de multiples façons… à vous de choisir celle qui vous conviendra le mieux !

Des sensations fortes : canoë kayak, rafting, canyoning ou spéléologie !
cnev.online.fr

A pied en randonnée guidée…
www.guidesaventure.com

… ou en voiture le long de la route des Crêtes. La moins fréquentée des routes, elle reste la plus belle et la plus sauvage, offrant des escarpements fantastiques et de très beaux points de vue.
www.lapaludsurverdon.com

Sans oublier “La maison des gorges du Verdon”, un espace musée-découverte et des sorties-découverte dans les gorges.

à voir absolument

le Styx du Verdon, nommé ainsi par référence au Styx de la mythologie grecque. C’est une sorte de mini-canyon dans le canyon : vestiges de millions d’années d’érosion où le Verdon s’engouffre dans une faille quasi souterraine, que l’on franchi à la nage !

Laisser un commentaire