La Via Alta

entre Rome et Saint-Jacques-de-Compostelle, à travers les Alpes

Itinéraire culturel, historique et touristique reliant la ville de Turin à celle d’Avignon en s’étendant jusqu’à Vercelli et Arles, portes historiques des Chemins de Saint-Jacques et de la Via Francigena, Grands Itinéraires Culturels Européens, la VIA ALTA est un véritable trait d’union entre passé et présent.

De la Sacra San Michele ou encore l’Abbaye de Novalesa, aux fortifications de Vauban, en passant par la citadelle de Sisteron jusqu’à la cité d’Arles Antique, 5 sites patrimoine mondial de l’UNESCO, 11 parcs naturels et plusieurs villes au label « Art et Histoire » accompagnent touristes et pèlerins dans le cheminement de la VIA ALTA.

Plus d’infos sur la VIA ALTA www.via-alta.com

Des itinéraires pour tous

Si la VIA ALTA se conjuguait auparavant plutôt en « solitaire », elle ravit désormais aussi les familles et tribus en tous genres, à la recherche d’un ressourcement 100% nature, et d’une palette d’activités environnantes répondant aux attentes de chacun ! Marcheurs en quête de spiritualité et de rencontres, familles à la recherche d’une destination de vacances entre culture et nature, amateurs de produits du terroir et d’authenticité… Du haut de ses 25 siècles d’histoire, la VIA ALTA emmène tous les publics à la découverte d’une nature sauvage et préservée, avec un large panel d’activités à pratiquer.

Des échappées grandeur nature avec 11 parcs naturels classés

L’itinéraire de la VIA ALTA est pour le moins dépaysant. Il offre de multiples panoramas plus surprenants les uns que les autres. Il faut dire que 11 parcs naturels classés sont traversés, 5 sur le territoire français et 6 sur le territoire italien, menant le touriste des berges du Pô aux rizières de Camargue en passant par le massif des Écrins ou encore les forêts du Queyras…

Partir en quête de spiritualité

Route chargée d’histoire, la VIA ALTA s’inscrit comme un chemin incontournable en direction des deux plus grands lieux de pèlerinage européens. Historiquement très marquée par le christianisme, la VIA ALTA propose au touriste-pèlerin de découvrir des chefs-d’œuvre architecturaux de l’art sacré en bordure de chemin. Sur son parcours, celui-ci pourra s’émerveiller dans la Cité des Papes capitale de la chrétienté au XIIème siècle, visiter de nombreuses basiliques, 5 cathédrales, des musées d’art sacré et même des abbayes toujours en activité conventuelle.

La VIA ALTA à pieds, à cheval, à vélo…

Les passionnés de randonnée traverseront les Alpes « légers », sac à dos et équipés de bonnes chaussures de marche, tandis que les amoureux des animaux pourront opter pour l’équirandonnée proposée par certaines auberges. Quant aux plus sportifs, il y en a pour tous les goûts « canoë » ou encore « roues libres » en VTT, VTC, VAE…

Des saveurs et senteurs, compagnes de route…

Se lancer dans l’aventure « VIA ALTA », c’est aussi l’occasion de flâner en savourant saveurs et senteurs des terroirs. De Vercelli à Arles, de nombreux lieux gastronomiques de qualité, comme les petits Bistrots de Pays et aussi de grandes tables comme celle du nouveau chef étoilé Michelin des Tables de Gaspard dans les Hautes-Alpes jalonnent le parcours pour offrir au voyageur l’assurance de l’origine et la garantie de la fabrication artisanale. Les étals des marchés provençaux sont incontournables – les plus remarquables sont celui du lundi de Forcalquier ou bien celui d’Apt le samedi, le plus ancien depuis le XVIème siècle – sans oublier de s’initier aux senteurs provençales, c’est près d’ici qu’est née L’Occitane en Provence…