Les incontournables de la Dracénie

La Provence médiévale

La ferveur religieuse du Moyen-Âge engendre l’édification de nombreux bâtiments et de villages fortifiés, caractéristiques du pays Dracénois. Terre de contrastes, les paysages sont composés, au sud, d’une plaine fertile plantée de vignobles et d’oliviers, et au nord-est, d’un relief tourmenté avec forêts de pins et de chênes verts. Capitale du Haut-Var, Draguignan est un carrefour de communication entre le littoral varois et les pays du Verdon. La gastronomie et les vins représentés par les fameux Côte-de-Provence, participent à l’art de vivre de cette région gourmande.

Des lieux à voir

L’abbaye  du Thoronet fut édifiée au 12ème siècle par les Cisterciens au cœur d’une immense forêt de chênes. Fleuron de l’architecture romane provençale, elle dispose pour seuls ornements de la pierre et de la lumière. Son extrême dépouillement en fait un lieu propice au recueillement et à la méditation.

Le Parage, vieux village des Arcs-surArgens, nous convie à une promenade dans le temps. Ancienne cité moyenâgeuse bâtie sur un promontoire rocheux, elle domine la ville actuelle. Les étroites ruelles se serrent autour du donjon du 11ème siècle et des ruines du château.

Édifiée au 12ème siècle puis modifiée au 14ème, la Chapelle Sainte-Roseline abrite le reliquaire de Sainte-Roseline et recèle de chefs-d’œuvre à découvrir : une immense mosaïque de Chagall « Le repas servi par les anges » et un bas-relief en bronze d’Alberto Giacometti, les vitraux de Bazaine et Ubac.

Les Gorges de Pennafort  forment un site exceptionnel taillé dans la roche rouge et ceinturé d’une immense forêt de pins parasols. Ces gorges creusées par un affluent de l’Endre, situées à Callas, sont un lieu de promenade très apprécié pour la beauté et la fraîcheur qui y règnent. Un chemin conduit à la cascade et à la chapelle Notre-Dame de Pennafort, située sur un éperon rocheux.

Les Gorges de Châteaudouble sont de splendides gorges creusées par le torrent de la Nartuby et offrent de très beaux points de vue. Ces hautes falaises boisées sont dominées par le charmant village de Châteaudouble.

Le saviez-vous ?

Villages, festival, domaines viticoles, anciennes abbayes ou chapelles honorent ce riche passé qui marqua de son sceau cette partie du Var. Les périodes troublées du Moyen-Âge ont conduit les cités médiévale à devenir de véritables forteresses. Pour se préserver des invasions, les habitants édifièrent des castrum sur les hauteurs. Véritables nids d’aigle, les villages servaient de remparts contre les invasions sarrasines. Bargemon, Châteaudouble, Flayosc, Ampus, Callas figurent parmi ces anciens bastions. Les châteaux de Berne, de Sainte-Roseline, Castel Roubine sont des joyaux d’architecture, beaux spécimens de bâtisses médiévales.

Besse-sur-Issole est le village natal de Gaspard de Besse, célèbre bandit des grands chemins dont les récits content jusqu’au 18ème siècle qu’il volaient les riches pour donner aux pauvres. La forêt des Maures campe le décor de ses nombreuses aventures, lieu de refuge idéal du voleur traqué.

La Bauxite, utilisée pour la décoration de nombreux monument du Var, fut une des productions principales du pays. Les anciennes carrières du Thoronet servirent à l’ornement de la magnifique abbaye apportant des touches de couleur à la grande sobriété du bâtiment.

La pierre de la fée est un dolmen de plus de 2mètres de haut datant de 2500 à 2000 avant J.C. Situé sur la route qui relie Draguinan à Montferrat, le dolmen fut de tous temps l’objet de nombreuses légendes.

Pierre de la fée © P.Guzik

La Collégiale Saint-Martin de Lorgues, gigantesque édifice de style classique construit dans la première moitié du 18ème siècle, conserve des orgues classées, de toute beauté !

Créé en 1986 par un ancien cinéaste animalier, le village des tortues, en lisière des Maures, est un lieu de visite où vous apprendrez tout sur ce charmant animal. Une station d’observation et de protection veille à la survie de la tortue des Maures dont l’avenir semble menacé.

A déguster

Côtes de Provence

La zone d’appellation d’origine contrôlée des Côtes de Provence est la plus étendue de la région. De l’arrière pays varois jusqu’à la bordure méditerranéenne, elle offre une diversité de terroirs qui participent à la richesse des vins que l’on y produit. Internationalement connu, le rosé tient la vedette sur l’ensemble des vins, il représente 75% de la récolte. Les Arcs-sur-Argens abrite la Comité interprofessionnel et Syndicat des Côtes de Provence.

Un terroir gourmand

Fraises des Mayons, pommes de Vidauban, marrons, miel et nougat des Maures, châtaignes des Mayons et de Gonfaron, autant de produits qui ont fait la richesse de ce pays. Les communes de Flayosc, Callas, Bargemon produisent une huile d’olive qui compte parmi les meilleures de la région. D’anciens moulins à huile témoignent encore d’une forte tradition oléicole dont celui de Flayosc, toujours en activité.

Enregistrer

Laisser un commentaire