Itinéraire 7 : Alpilles sauvages

DownloadHerunterladenDownload [NL]Scaricare

Distance : 140 km | Durée : 1 journée en mode détente | Niveau : facile

philippe_chaninPhilippe Chanin
Journaliste
Reporter indépendant spécialisé moto, il n’a de cesse d’arpenter les routes de sa région PACA.

« Je prends autant de plaisir à lézarder nez au vent à bord d’une grosse GT qu’à visser la poignée en coin sur un circuit de vitesse ».


Au nord-ouest des Bouches-du-Rhône s’étendent les Alpilles. Autour de leurs monts calcaires, la civilisation a freiné son emprise. Et si le temps s’est arrêté sur les sites antiques, une journée suffira à vous imprégner de l’ambiance incomparable qui règne au pays de Daudet. Lancez votre moulin, nous y allons…

Eygalières: Village de stars, chargé d’histoire

En quittant l’Autoroute du Soleil, la sortie Cavaillon est proche du village d’Orgon. Un saut de puce par-delà la Durance nous transporte de plain-pied dans le circuit touristique. Le bourg compte quelques jolies ruelles dominées par le château du Duc de Guise dont il reste les ruines. Après une courte pause, laissons la Nationale 7 aux touristes fonçant vers la Côte pour musarder sur la D24 parmi les vergers d’oliviers. Surnommée « Chemin de la Liberté », cette route chaotique filant vers Eygalières a été empruntée par Jean Moulin, figure de la résistance. Haut lieu du Parc Naturel, le village à lui seul recèle tous les codes des Alpilles. Typique avec ses maisons en pierre de taille, il est propre et sans fard. Rien avoir avec Saint-Tropez, avec qui il rivalise pourtant depuis quelques années. En quoi me direz-vous, tant il est différent ? En concentration de stars au m2 ! C’est ici, loin des paillettes et des yachts rutilants, qu’ont élu domicile Brad Pitt et Angelina Jolie, Michel Drucker et bien d’autres. A chacun sa façon de se ressourcer, parmi la foule ou en toute discrétion dans un décor de carte postale où vous aussi aimerez flâner. Montez la Grand’rue à pied, il restera de votre effort le souvenir d’un panorama grandiose sur les Alpilles et la montagne de la Caume.

Etapes gustatives et culturelles

Routes touristiques surlignées de vert sur la carte, la D24, puis la D78, nous guident vers Maussane. A leur intersection, caressez d’un regard la barre rocheuse du Destet. Dans ce qui ressemble à des gorges, le cordon de bitume est bordé de pierres pour barrières de sécurité. Un délicieux, mais risqué, retour vers le passé ! Maussane mérite un arrêt avant la grande étape des Baux. Située le long d’une ancienne voie romaine, elle est, avec sa voisine Mouries, premier producteur d’huile d’olive en France. Deux moulins  y sont toujours actifs. Fins palais pourrez goûter l’huile sur un morceau de pain ! Maussane l’authentique vit sous le regard bienveillant des Baux-de-Provence distants d’à peine 2 km. On grimpera par une route courte et tortueuse à l’assaut du vieux château avant d’arpenter le village à la recherche d’une place ombragée par les rues piétonnes investies de commerces. L’étroite D27 va, entre falaises et ravins par le Val d’Enfer, jusqu’à Saint-Rémy.

Surprise, surprise, vous serez seul juge de son étonnant tracé. Saint-Rémy-de-Provence a une taille supérieure. Dans son centre préservé, on se rafraîchira à l’une des nombreuses terrasses et surtout, ne manquons pas de visiter les vestiges de Glanum. Nombre de peintres et d’écrivains se sont inspirés des lumières et paysages de l’endroit. Van Gogh n’est pas le moindre. On s’enfuit de Saint-Rémy entre les haies de cyprés protégeant du mistral jusqu’à Maillane, patrie de Frédéric… Mistral – le bien nommé -, dont on peut visiter la maison. Après Graveson sur la D35E, l’Abbaye Saint-Michel de Frigolet dresse son impressionnante silhouette au-dessus d’une forêt de pins et de chênes.

Le Moulin de Daudet

Barbentane est à 6 km par la Montagnette. Un tel nom laisserait espérer des virages, mais non, la route qui la traverse n’est toujours pas des plus viroleuses. Les accros de gros angles auront plutôt intérêt à visiter les Alpes ! Les Alpilles, c’est le tourisme avec un grand T, le soleil, les cigales, les odeurs de Provence. En 13 km, la D35 pique au Sud Sur Tarascon et Beaucaire. Un simple pont jeté sur le Rhône sépare les deux villes. Le centre historique de Tarascon est une ode à l’architecture médiévale. Mais ceux qui connaissent la piste de motocross de Beaucaire, située sur la via Domenitia, en savent-ils les autres splendeurs ? Et en premier lieu son port de plaisance du canal du Rhône à Sète. Par la D70 et la D33, nous glissons vers Fontvieille. C’est la patrie de Daudet. Impossible de passer à côté du moulin, véritable monument historique. A Paradou, à 6 km de là, vous pourrez faire un stop & go au musée du santon de Provence pour voir ses crèches animées.

La D17 re-traverse Maussane avant d’atteindre Mouriès, noyée dans les oliviers et les vignes. Encore 21 km d’une route assez droite et voilà Eyguières, dominée par le sommet de la tour des Opies qui est, à 498 m, le point culminant des Alpilles. La renommée du circuit de karting d’Eyguières, partagé avec les Supermotards, a depuis longtemps franchi les limites du département. Mais il est déjà tard et si vous ne choisissez pas de rejoindre directement le Sud, nous vous laissons boucler la boucle en « tirant » jusqu’à Orgon (15 km par la D569) à travers une vaste plaine ouvrant sur les barres blanches des collines calcaires. Ainsi s’achève cette visite des Alpilles.

Sur votre route

Stations services

  • Orgon (et Plan-d’Orgon à 4 km)
  • Maussane-les-Alpilles
  • Saint-Rémy-de-Provence (3 stations)
  • Graveson
  • Baucaire-Tarascon (nombreuses stations)
  • Fontvieille (3 stations)
  • Paradou
  • Mouries (3 stations)
  • Eyguières (2 stations)

Les difficultés du parcours

  • Entre Orgon et Maussane, plusieurs portions de route sont mal revêtues. Mais n’ayez crainte, rien de dramatique !
  • Le parcours que nous vous proposons présente peu de difficultés. Le Mistral, pourtant, souffle souvent et parfois fort dans les Alpilles. Attention aux rafales ! Consultez la météo et, les jours de grand vent, préférez remettre votre balade.
  • D’octobre à janvier, on récolte les olives. Le danger des tracteurs tirant remorque est moindre toutefois que les automobilistes, souvent étrangers, qui parcourent la région en été et dont la contemplation des paysages prévaut souvent sur celle de la route.

Téléchargement

gps-garmingps-tomtomgps-googleearth

 

Laisser un commentaire