Itinéraire 13 : L’ Histoire en route, La Via Domitia

DownloadHerunterladenDownload [NL]Scaricare

Distance : 300 Km | Durée : 3 Jours | Niveau : moyen

nicolas_grumelNicolas Grumel, journaliste
Il arpente les routes depuis plus de 20 ans. Amoureux de la Provence, il partage son expérience pour vous. Il a testé l’itinéraire lors d’une randonnée moto de 2 jours…


Sur le tracé de la voie romaine qui reliait les Alpes à l’Espagne, vous découvrirez une trajectoire riche en visites historiques. Des joies de la montagne aux piquantes Alpilles, vous profiterez de la diversité des paysages provençaux.

Sur les traces de la Via Domitia

A la frontière italienne, enfourchons notre confortable et maniable Honda Goldwing prêtée par le loueur Road2luxe.com, et glissons jusqu’au col de Montgenèvre, point de départ de cet itinéraire gallo-romain. Qu’on se le dise, de la Via Domitia il reste peu de traces. Cette route romaine portait le nom de son créateur, le consul Cneus Domitius Ahenobarbus. Elle était destinée à faciliter la conquête du midi de la Gaule, à partir de 120 avant J.-C. Depuis, de l’eau a coulé dans le lit de la Durance… Mais nombre de repères historiques constellent son tracé, de Montgenèvre (05) à Tarascon (13).

Du lac de Serre-Ponçon à la route Napoléon

Première courte halte devant l’obélisque de Montgenèvre, étonnant point cardinal signalant le passage d’un empereur qui n’a rien de romain… Napoléon a fait ouvrir cette route de montagne pendant qu’il triomphait de ses ennemis sur la Vistule et l’Oder. L’obélisque, érigé en 1807, lui rend hommage.

Nous descendons les lacets de la N94 avec prudence, trafic dense oblige. La première ville-étape de l’itinéraire est Briançon (05), dont on aperçoit la forteresse Vauban à partir des trouées dans la forêt de conifères. Gare à la traversée de cette ville charnière entre trois vallées : la chaussée en dénivelé demeure étroite.

Nous poursuivons la N94, roulante et peu dangereuse. A hauteur de Prelles, nous préférons obliquer à droite sur la D4 et traverser la Durance. Après des virages sympa, sur une chaussée inégale toutefois, nous empruntons, à droite, la D944E jusqu’au charmant bourg Les Vigneaux, point de départ de randonnées à pied exceptionnelles dans le préservé massif des Ecrins.

Une halte bucolique à la fontaine d’eau potable du village permet de se rafraîchir. Nous retournons sur notre nationale de liaison, la N94, jusqu’à la dominatrice forteresse Vauban de Mont-Dauphin puis au village de Guillestre, sur la gauche. En suivant la N94, nous visitons la cité d’Embrun, à droite, puis la discrète abbaye romane de Boscodon (petite route à gauche après Crots), sise dans un écrin de verdure au pied des montagnes.

Nous traversons le lac de Serre-Ponçon par le pont de Savines, en précisant que cette vaste étendue d’eau artificielle n’existait pas au temps des Romains ! Un peu plus loin sur la N94, Caturigomagus/Chorges était un poste-frontière. Jusqu’à Vapincum/Gap (05), la Via est visible sur les cartes car elle correspond aux limites des communes actuelles. Nous arrêtons nos montures, le temps de visiter le bourg ancien de Tallard, puis descendons jusqu’à Sisteron en empruntant une portion de la Route Napoléon (ex-N85, désormais D1085), qui longe les exploitations fruitières de la vallée de la Durance.

Après la barrière rocheuse de Sisteron (04), l’écho de la montagne s’estompe au profit d’une végétation méditerranéenne. A Château-Arnoux-Saint-Auban, prenez à droite, direction Peyruis sur la D4096. Suivez les panneaux indiquant le prieuré de Ganagobie. La D30 est une minuscule et incertaine langue de goudron serpentant entre les pins et les chênes. Allez-y : le panorama sur la vallée de la Durance est incomparable. En descendant, nous prendrons à droite vers Lurs (D30). La Via Domitia franchissait le Buès sur un pont en arc haut de 10 mètres, qui fut plusieurs fois restauré. Au sud-ouest du paisible village de Lurs, vous trouverez la chapelle de Notre-Dame-des-Anges, fondée sur l’ancien site gallo-romain d’Alaunium, gîte-étape de la Via Domitia.

Vestiges romains

Rejoignons la D12 par la D462, et plongeons sur le Lubéron, par la D4100 après Forcalquier (04). S’offrent les villages de Mane et de Catuiacia/Céreste. N’oubliez pas de suivre l’indication de la borne de Tavernoure, sur la gauche après Mane. Ce lieu-dit marque l’emplacement d’un relai routier antique. Aujourd’hui, la borne en pierre d’un mètre de hauteur étend son ombre sur les champs de céréales.

Le prieuré de Carluc juste avant Catuiacia (Céreste, pardon) mérite le détour, même si la chaussée est des plus précaires… En passant, arrêtez-vous devant le pont de la Baou, un ouvrage de type romain construit au… 18e siècle. Après Céreste, nous délaissons la D900 au fort trafic, pour la D33 à droite, en direction de Viens, village médiéval à flanc de coteau. La D33, jusqu’à Gignac, puis la D179 jusqu’à St-Saturnin-lès-Apt, se présentent comme des routes enjôleuses peu fréquentées. Un régal !

Nous poursuivons les lignes blanches de la carte, en suivant la D2 jusqu’à Gordes (84), et profitons des champs de lavande et d’oliviers parsemés de mas en pierre si typiques. La petite D15 entre Gordes et Murs, est parfaite avec son revêtement sans aspérités.

Retour à la civilisation, avec une portion de D900 qui se transforme en D2 avant Cabellio/Cavaillon (84). La cité du melon était un carrefour de voies antiques. On y trouve des vestiges, tels un arc de triomphe et un aqueduc. La Via Domitia franchissait la Durance au sud-est de Cabellio.

Tarascon, cité historique de la Via Domitia

Nous rallions St-Rémy-de-Provence (13) en traversant, par la D99, une longue plaine ventée. A la sortie de la ville, au sud (D5), faisons halte sur le site archéologique de Glanum. Après la visite, poursuivons cette départementale jusqu’à Maussane. Le magnifique paysage des Alpilles rappelle les prémices de la montagne. On tourne à droite sur la D17, puis sur la D33, avant de prendre à gauche la D970 et de terminer notre périple à Tarascon, cité historique où la Via Domitia traversait le Rhône avant de poursuivre son tracé jusqu’en Espagne.

Téléchargement

gps-garmingps-tomtomgps-googleearth

Laisser un commentaire