Back to the Future

L’aéroport Marseille-Provence à l’horizon 2022

Révélation du futur cœur de l’aéroport Marseille-Provence à l’horizon 2022 : un projet de l’agence Foster and Partners qui rend hommage au créateur du site, Fernand Pouillon.

Norman Foster, Fernand Pouillon, deux architectes talentueux qui ont marqué le paysage provençal de ces dernières décennies.

1961 : l’aérogare de Marignane à 20 km au nord de Marseille voit le jour. Un imaginaire des années 60 qui génère des émotions à l’ère où le voyage aérien est encore élitiste. Proportion, simplicité, modularité, c’est l’ADN du projet Fernand Pouillon qui se distingue avec une nef sans poteau, de 33 mètres de large, à l’époque une prouesse architecturale.

2022 : avec près de 10 millions de passagers, le cœur de l’aéroport de Marseille-Provence bat en symbiose avec son environnement. On retrouve dans la nouvelle aérogare deux grandes figures urbaines locales : le Cours, caractérisé par des fronts bâtis et des allées arborées, le Quai où s’opposent ce front bâti opaque à un front libre tourné vers l’horizon. Un lien de filiation entre la vision initiale de Fernand Pouillon et le projet de l’agence Foster and Partners qui vient réconcilier les extensions faites au cours des 60 dernières années et amène une cohérence à l’ensemble. La terrasse renaît, symbole aujourd’hui du mode de vie provençal, il faut imaginer 60 ans en arrière les badauds qui s’y pressaient, faute de ne pouvoir monter à bord, pour admirer les zincs atterrir ou décoller.

Cet espace qui rassemble les parcours est une porte d’entrée vers la Provence, où nombreuses sont les réalisations de ces deux architectes à la renommée internationale. Balade d’un site à l’autre, à la découverte d’un patrimoine parfois emblématique et parfois insoupçonné de ces grands maîtres de l’architecture du XXème et du XXIème siècles.

Les réalisations de Fernand Pouillon en Provence

  • 1935 : immeuble Palais Albert Ier (*) 4 avenue des Belges, Aix-en-Provence
  • 1935-1936 : immeuble Palais Victor Hugo (*), 23, avenue Victor Hugo, Aix-en-Provence
  • 1939-1941 : coopérative viticole au Thor (*)
  • 1947 : bâtiment de la Direction du contrôle sanitaire aux frontières de Marseille (*). Longtemps abandonné, squatté, c’est en 2013 que la station sanitaire a rouvert ses portes au public pour accueillir la Fondation Regards de Provence (photo)
  • 1947-1953 : reconstruction du Vieux-Port de Marseille (*) (photos)
  • 1948-1953 : ensemble de logements La Tourette (*), Marseille
  • 1949-1952 : usine Nestlé, avenue de la Gare Saint-Menet – La Millière (*), Marseille
  • 1950-1954 : bibliothèque de la faculté de droit (*), Aix-en-Provence
  • 1950 : gymnase du CREPS (*), Aix-en-Provence
  • 1950-1953 : Building Canebière (*), 73 La Canebière, Marseille
  • 1950-1953 : hameau des Sablettes, station balnéaire, La Seyne-sur-Mer
  • 1950-1958 : bibliothèque Saint-Charles (*), Marseille
  • 1951-1953 : immeuble Les « 200 logements » (*) avenue Jean Moulin, Aix-en-Provence
  • 1952-1953 : école primaire publique Abbé de l’Epée (*) 12-18 square Sidi Brahim, Marseille
  • 1952-1953 : école élémentaire Saint-André-Condorcet (*), Marseille
  • 1952-1954 : lycée Colbert (*) rue Capitaine Dessemond, Marseille
  • 1961 : aérogare de l’Aéroport de Marseille Provence

(*) Labellisé Patrimoine du XXe siècle

Les réalisations de Norman Foster en Provence

  • 1993 : Lycée Albert Camus de Fréjus
  • 1993 : Carré d’art, Nîmes
  • 2001 : Musée de la Préhistoire, Quinson
  • 2013 : Réaménagement et réorganisation du Vieux-Port, Marseille. Alors que Marseille-Provence devient capitale européenne de la culture, les marseillais découvrent une promenade empreinte de créativité architecturale reliant l’Ombrière de Norman Foster au MuCEM de Rudy Ricciotti. (Photos)
  • 2014 : Immeuble de logements « La Porte Romaine », Nîmes
  • En cours – livraison 2022 : réaménagement du cœur d’aéroport de Marseille-Provence

Site Transformation de l'Aéroport Marseille-Provence 2022 - www.marseilleaeroport-transformation.fr