L’abbaye du Thoronet

Une abbaye cistercienne célèbre par ses « pierres sauvages »

Fondée en 1146, l’abbaye du Thoronet, l’une des trois « sœurs provençales » avec Sénanque et Silvacane, figure parmi les plus remarquables abbayes issues de l’ordre cistercien.

Cet ensemble monastique, bâti au cœur de collines boisées, présente les caractères du style roman provençal mais déjà, également, les premiers éléments gothiques avec ses voûtes sur croisées d’ogive. La beauté austère de son architecture lui est conférée par la pureté des proportions, la simplicité géométrique des volumes, l’absence quasi-totale d’ornements, enfin par la rigueur de l’appareillage de la pierre; beauté sans artifice conforme à la spiritualité cistercienne telle que la prônait Saint Bernard.

Les bâtisseurs cisterciens, réputés pour avoir accordé un soin extrême au choix et à la mise en oeuvre des pierres ont su ainsi concilier de manière exemplaire le fonctionnel et le spirituel. comme l’évoque admirablement le célèbre roman de Fernand Pouillon « Les pierres sauvages ».

L’abbaye a bénéficié, de la part de l’État, d’importants travaux de restauration. L’instabilité de la colline au pied de laquelle elle est construite nécessite en outre une surveillance constante depuis le glissement de terrain de 1983. En 1994, ont été inaugurés le nouveau bâtiment d’accueil et sa librairie spécialisée.

Propriété de l’État, l’abbaye du Thoronet est ouvert à la visite par la Caisse nationale des monuments historiques et des sites, et possède une réputation qui dépasse largement les frontières nationales.

Contact

Abbaye du Thoronet
83340 Le Thoronet
www.le-thoronet.fr